La Fédération des Equipes Mandatées en Milieu Ouvert rassemble des services dont les actions éducatives et psychosociales spécifiques tendent à l’épanouissement et au maintien du mineur dans son milieu familial.

 

La FEMMO, rassemble et soutient des services (ASBL) dont les actions éducatives et/ou psychosociales spécifiques tendent à l’épanouissement et au maintien, autant que possible, du mineur dans son milieu familial.

 

Elle encourage une approche professionnelle privilégiant la mobilisation et la responsabilisation du jeune et de sa famille, ainsi que l’utilisation de leurs ressources propres et celles de leur environnement proche. Elle développe également une approche restauratrice qui vise notamment à reconnaître la place de la victime à travers la médiation et la concertation restauratrice en groupe (missions SARE).

 

 

Son Objet

 

La FEMMO, Fédération des Equipes Mandatées en Milieu Ouvert est une fédération patronale, pluraliste. Elle a pour objet principal la défense, la promotion et la représentation de services mandatés en milieu ouvert agréés dans le cadre des législations relatives à l’aide et à la protection de la jeunesse.

 

La FEMMO regroupe actuellement des Centres d’Orientation Educative (C.O.E.), des Services d'Actions Restauratrices et Educatives (S.A.R.E.) et Kaléidos (P.P.P).

 

Dans ses actions, la FEMMO se réfère aux Déclarations des Droits de l’Homme et de l’Enfant, ainsi qu’à l’esprit et aux principes qui les régissent. Les services qui la composent sont soumis au respect du code de déontologie des services du secteur de l’Aide à la Jeunesse.

 

 

Sa constitution

 

La FEMMO, s’est constituée en ASBL le 06 février 1986, à la suite de la création en 1984 des premiers C.O.E. et en 1985 des premiers S.P.E.P.(actuellement SARE). C’est très naturellement que ces nouveaux services se sont regroupés autour de leur originalité : le mandat en milieu ouvert.

Représentation de la Femmo

 

La FEMMO siège dans les principaux organes consultatifs que sont le Conseil Communautaire de l’Aide à la Jeunesse (CCAJ), la Commission d’Agrément, ou encore le Comité d’accompagnement pédagogique. Elle soutient également la représentation de ses membres au sein des Conseils d’Arrondissement de l’Aide à la Jeunesse (CAAJ). Elle est par ailleurs membre effectif de la sous-commission paritaire 319.02. Elle participe également activement aux réflexions menées dans les différents lieux de concertation institués dans le secteur (en particulier, le cocon pédagogique et le cocon comptable par le biais de l’Interfédération,…).

 

Ses actions publiques

 

La FEMMO soutient la recherche, les études, les expérimentations novatrices, la formation permanente et la publication de textes en matière d’aide aux jeunes et aux familles. A ce titre, elle publie deux fois par an la revue Mille Lieux Ouverts diffusée dans l’ensemble du secteur. Par l’organisation ponctuelle de colloques ou de rencontres transversales (notamment avec les IPPJ ou autres acteurs du secteur de l’aide à la jeunesse ou de santé mentale), elle partage publiquement ses centres d’intérêt. Enfin, nombre de ses membres contribuent à la formation des professionnels du secteur, en tant qu’intervenants dans différents centres spécialisés en la matière.

 

 

Ses relations internationales

 

La FEMMO collabore à la mise en œuvre de projets pilotes à l’étranger qui s’inscrivent dans le cadre de son objet social. Elle soutient également toute initiative allant dans ce sens.

 

 

Son fonctionnement interne

 

L’Assemblée Générale est composée, pour chaque ASBL membre effectif de deux personnes mandatées dont une au moins est un travailleur de cette ASBL. L’Assemblée Générale se réunit au moins trois fois par an. Elle est souveraine dans toutes les prises de décision et toutes les résolutions. Le Conseil d’Administration est composé de six à huit membres élus par l’Assemblée Générale. L’AG ou le CA mettent en place des commissions de travail et des ateliers pédagogiques. Les commissions ont pour mission de soumettre des propositions au vote de l’AG ; les ateliers visent à favoriser les échanges liés aux pratiques des membres.

 

 

La revue  "Mille lieux ouverts"

 

Elaborer une pratique spécifique – celle des travailleurs sociaux du secteur de l’Aide à la Jeunesse – par le biais de l’écriture ; favoriser des liens entre pratique et théorie ; susciter des réactions à partager parmi les lecteurs ; favoriser des échanges entre travailleurs ; sensibiliser d'autres réseaux à notre démarche professionnelle ; améliorer la collaboration et la compréhension de points de vue respectifs ; tel est le pari visé par " Mille Lieux Ouverts ".

Les textes légaux organisant en encadrant les activités des services agréés de l'Aide à la Jeunesse sont consultables sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles (lien ci-dessous) :

FWB logo.jpg

Aide à la Jeunesse